La qualité des équipes vecteur de fidélité

Nous travaillons régulièrement avec Tanguy Cotte-Martinon depuis bientôt 5 ans. Successivement Directeur des métiers du service, Directeur de l’Axe TGV Nord et aujourd’hui Directeur Finances Stratégie et Juridique de Voyages SNCF, les équipes de SNCF CONSULTING l’ont accompagné sur 5 missions. Quels sont les facteurs de cette fidélité ? Réponse dans ce 3 questions à…

Tanguy COTTE-MARTINON

Quelles sont vos attentes vis-à-vis d’une structure de conseil interne ?

Je dirais que ce sont les mêmes que celles que nous avons pour un cabinet de conseil externe. Quand nous faisons le choix de faire appel à un cabinet de conseil plutôt que de renforcer nos équipes internes, c’est bien souvent parce que nous avons besoin d’un un regard éclairé sur le marché actuel, qui plus est dans ce contexte d’ouverture à la concurrence, ou sur une problématique donnée. J’attends également d’avoir en face de moi des consultant(e)s qui entrent dans les règles de l’état de l’art en termes de méthodologie et la recherche continuelle d’innovation tout en restant attentif à leur mise en application opérationnelle. Vous avez misé ces dernières années sur un recrutement basé sur l’ouverture et la diversité des profils. C’est un axe de développement que vous avez très bien su orchestrer et qui amène un souffle nouveau à SNCF. Dans une certaine mesure, cette diversité des profils peut nourrir votre capacité de benchmark par leur connaissance d’autres secteurs que celui du ferroviaire ou plus largement de la mobilité. Cette connaissance d’autres environnements est également l’une de mes attentes vis-à-vis d’un cabinet de conseil. Sur cette question de benchmark, je pense que SNCF CONSULTING peut continuer de développer davantage sa proposition, malgré son positionnement de structure interne de conseil. La question de la confidentialité est également très importante lorsque nous souhaitons avoir une première approche et faire émerger des solutions à des problématiques complexes. Enfin, et c’est un point sur lequel vous êtes au rendez-vous : l’agilité. Avec SNCF CONSULTING, nous sommes dans une relation contractuelle souple et saine car nous avons l’objectif commun de contribuer à la réussite du Groupe. C’est une ligne de force à conserver et qui se veut rassurante.

Qu’est-ce qui différencie SNCF CONSULTING des cabinets externes ?

SNCF CONSULTING possède des atouts spécifiques que d’autres cabinets n’ont pas. Je pense, en premier lieu, à votre connaissance du Groupe SNCF : son organisation, son fonctionnement et ses métiers. Cela vous permet de monter rapidement en compétences sur les sujets d’une part et d’autre part de faire preuve de réalisme dans les solutions et les projets que nous construisons avec vous dans un certain pragmatisme. Vous avez une capacité à prendre en compte l’environnement ferroviaire, qui est complexe, et à l’associer aux méthodologies du conseil afin d’ancrer les propositions dans le réel.
Comme nous faisons partie d’un même Groupe, vous avez une qualité relationnelle avec les différents acteurs qui est forte. Vous avez intégré ce que j’appelle la donnée culturelle. Sur certains sujets de transformation ou de développement, il peut y avoir des résistances au changement et le fait d’avoir un cabinet de conseil interne à nos côtés est un facteur rassurant pour moi et pour les équipes. Enfin, et j’aurais pu commencer par ce point, votre premier atout, ce sont vos compétences. Vos équipes sont constituées de personnes aux parcours riches et variés qui apportent leurs méthodologies, leurs capacités d’analyse et qui sont forces de proposition.

Quelle(s) collaboration(s) avec SNCF CONSULTING vous ont le plus marqué ?

Deux missions m’ont particulièrement marqué. Il y a tout d’abord celle qui concerne la performance de l’escale. C’est un sujet complexe, passionnant, sur lequel l’équipe SNCF CONSULTING a fait un excellent travail. Souvent, la réussite d’une mission est due à la qualité des femmes et des hommes qui la compose. Je trouve que l’équipe était exceptionnelle. Nous avions alors fait un travail de modélisation à la fois de l’organisation actuelle et de la vision cible de l’escale. Nous avions poussé ce travail de projection en distinguant les prestations régulées des prestations spécifiques souhaitées par les transporteurs. Une mission de qualité, reconnue en interne et qui a eu pour retombées de faire avancer les réflexions sur les métiers de l’escale mais également sur les métiers connexes comme ceux du Matériel ou de la Circulation ; les prémisses d’une nouvelle vision métier. La deuxième mission que je retiens, car elle touche à un sujet d’organisation et donc elle touche aux hommes et aux femmes : c’est l’accompagnement de la direction métier en charge des métiers de la relation client dans le détourage de ses missions dans la perspective de leur transfert aux activités transporteurs et à la direction industrielle du groupe. Ici, nous avions une réelle satisfaction à passer du stade de projet à la mise en place opérationnelle. C’est une mission aboutie qui a, là encore, créé de la valeur pour l’ensemble du Groupe, en rapprochant les métiers du business.

12 novembre 2020

L’Onboarding selon SNCF CONSULTING

SNCF CONSULTING dispose d’une offre de formation interne très riche. Le partage de connaissances et d’expériences occupe une place centrale dans la vie de notre cabinet. Il était donc primordial de proposer un parcours d’intégration aux nouveaux arrivants afin qu’ils se sentent accompagnés dans leurs prises de fonction. Le 7 septembre dernier, 15 nouveaux collaborateurs ont continué de suivre ce parcours en présentiel, après l’avoir initié en distanciel pendant la période de confinement. Aurore, manager et coordinatrice de ce projet vous embarque dans les coulisses de sa mise en place.

Aurore BOURY-MARTIN, manager

Comment s’articule cet « onboarding » ?

L’onboarding d’un consultant chez SNCF CONSULTING s’articule autour de trois axes. Tout d’abord l’accueil du consultant avec la procédure d’arrivée et ses incontournables : équipement informatique, connexion aux outils digitaux, démarches administratives. Ce volet inclut également la découverte des moments qui rythment la vie du cabinet. Un déjeuner pour faire connaissance avec son parrain ou sa marraine est également organisé. Il ou elle guidera le consultant dans son développement professionnel. Ensuite, vient le parcours d’intégration à proprement parlé. Cela représente en moyenne deux modules de formation par semaine étalés sur un mois, soit à peu près 25 heures de formation au total. L’objectif ici est de donner aux nouveaux collaborateurs une vision globale de l’environnement qu’ils viennent d’intégrer : présentation de SNCF CONSULTING et du Groupe SNCF, rétrospective des missions traitées, mais également quelques « standards » SNCF CONSULTING pour les aider à bien démarrer leur mission avec une revue des méthodologies et outils utilisés couramment et qu’ils pourront rapidement expérimenter. Enfin le troisième axe est l’application de cette partie théorique directement sur mission. Les nouveaux collaborateurs sont staffés dès leur arrivée pour leur permettre une montée en compétences progressive. Ici, le manager joue un rôle central en faisant le lien entre la théorie vue en formation et la mise en pratique. Ce dernier va accompagner le nouveau collaborateur dans l’approche méthodologique mise en œuvre sur la mission, tout en explicitant les enjeux du client et du Groupe auxquels nos travaux répondent.

Quels messages nous souhaitons faire passer à nos nouveaux collaborateurs ?

Premièrement qu’ils sont les bienvenus chez SNCF CONSULTING, et j’espère qu’ils se sentiront bien accueillis avec ce parcours qui leur est dédié ! Ensuite d’être capable de prendre du recul, comme tout bon consultant. L’objectif de ces modules est de leur donner toutes les clés pour bien démarrer. Mais cela reste de la théorie. Les missions sont souvent pleines de surprises, d’inattendus, et il faut savoir s’adapter. C’est d’ailleurs ce qui contribue pour beaucoup à l’intérêt de notre métier. Un autre point auquel l’équipe qui a travaillé à la mise en place de ce parcours tient, c’est la convivialité. Ce n’est pas seulement un cursus de formation. C’est également l’occasion de partager des moments privilégiés avec les autres arrivants et les formateurs rencontrés durant les différentes sessions. Ce sont des moments précieux surtout dans ce contexte d’organisation du travail qui ne permet pas de profiter pleinement de la bonne ambiance de notre cabinet.

Quel est ton ressenti par rapport à cette expérience inédite pour toi ?

Cela fait bientôt 10 ans que je suis entrée chez SNCF CONSULTING et le cabinet n’a cessé depuis de se développer, de se transformer avec de nombreux projets internes au bénéfice de nos clients et des consultants. Ce projet me tenait vraiment à cœur et je suis fière de ce que nous avons mis en place. En effet mon arrivée chez SNCF CONSULTING ne ressemblait pas du tout à ce que les nouveaux consultants pourront expérimenter à partir de maintenant et qui je pense sera un réel soutien et un accélérateur dans leur prise de fonction et leur intégration dans le cabinet. Après avoir travaillé sur ce projet depuis le mois d’avril, j’ai juste le regret de ne pas pouvoir rencontrer tous nos nouveaux collaborateurs « en vrai » ni de pouvoir participer aux formations sur place, étant à la veille de mon congé maternité. Mais j’espère faire connaissance avec chacun d’entre eux à mon retour, et d’ici là, leurs feedbacks seront précieux pour améliorer encore ce parcours afin qu’il puisse bénéficier à de nouveaux « nouveaux ». Alors encore merci à tous les formateurs et aux équipes internes pour leur mobilisation qui a permis de concrétiser ce projet dans un contexte de rentrée compliqué, et bienvenue à tous nos nouveaux collaborateurs chez SNCF CONSULTING !

29 octobre 2020

Un démarrage à distance

Durant le confinement, nos équipes ont poursuivi leurs missions pour SNCF. Ils en ont même débutées. Cela a été le cas pour la mission « Atout Conduite », un programme qui a pour ambition de faire de la conduite des trains un atout de performance et une fierté d’entreprise. Après une phase d’étude sociologique et de structuration de projet confiée à un cabinet externe, la Direction Traction a souhaité faire appel au cabinet de conseil interne de SNCF pour la suite du projet. Entre définition des contours de l’intervention et adaptation des méthodes de travail, retour sur ce démarrage 100% à distance avec Cécile Lhote Pages, Directrice Traction, au sein de la Direction Industrielle de SNCF VOYAGEURS et Sylvain Brossard, Directeur de mission chez SNCF CONSULTING.

Cécile Lhote Pages
Directrice Traction - Direction Industrielle de SNCF VOYAGEURS

Pourquoi avoir fait appel à SNCF CONSULTING ?

CLP : Une fois les orientations du projet validées par la Présidence du groupe, Atout Conduite est entré fin avril dans une phase plus opérationnelle. Je souhaitais donc être accompagnée par un cabinet disposant d’un apport méthodologique solide, d’une approche très pragmatique  et également d’une très bonne connaissance du Groupe. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité faire appel à SNCF CONSULTING. Cela faisait également sens de faire appel en cette période à nos propres forces internes au groupe. Le programme comporte plusieurs chantiers, sur la sécurité, la production, le métier, la qualité de vie au travail ou encore le management, dont certains sont très systémiques. Il se trouve en forte adhérence avec plusieurs autres grands projets de SNCF. C’est un programme vaste, rassemblant de nombreuses parties prenantes et en lien avec des Directions de plusieurs sociétés distinctes du groupe SNCF. SNCF CONSULTING intervient par ailleurs sur ces programmes transverses et connait toutes les Directions du groupe SNCF, les liens se font donc plus naturellement et très facilement. De fait, les synergies se créent et au final le gain de temps est important.

Comment s’est passé le début de cette mission à distance ?

CLP : Je tenais à ce que l’avancement du projet soit le moins perturbé possible par le confinement. J’avais donc besoin d’une montée en puissance rapide et ce fut le cas. Après partage des premières bases du projet déjà élaborées, nous n’avons pas eu besoin de nous lancer dans de grandes explications des tenants et aboutissants. Les consultants de SNCF CONSULTING ont à la fois une très bonne connaissance des entités du groupe, des particularités des différents métiers et un accès facile aux interlocuteurs. C’est un atout indéniable.

Sylvain Brossard
Directeur de mission chez SNCF CONSULTING

SB : Nous avons réellement débuté la mission début mai, même si une prise de contact initiale s’était faite quelques semaines plus tôt. Cécile nous a fourni les documents nécessaires à la compréhension des enjeux du projet. Elle nous a également présenté ses attentes de vive voix. Grâce à notre capitalisation sur de précédentes missions pour la Direction de la Traction et notre présence sur les autres programmes transverses du groupe, nous avons pu rapidement créer les liens avec les interlocuteurs utiles et proposer un mode de fonctionnement efficace, notamment aux interfaces avec les autres programmes transverses de SNCF.

Pensez-vous que la distance a pénalisé votre collaboration ?

SB : J’espère que non ! De notre côté, l’objectif est simple : garder la même qualité d’accompagnement, que celui-ci se fasse en présentiel ou en distanciel. Nous adaptons nos méthodes de travail à chaque situation et la collaboration à distance en fait partie. L’idée est d’être force de proposition sur les outils projet afin d’optimiser les réunions et les ateliers de travail à distance. Un incontournable : nos livrables se doivent d’être de même qualité, quelles que soient les conditions d’intervention.

 

CLP : Je dirais même que la distance nous a peut-être rendus plus efficaces ! Les échanges via Microsoft Teams étaient fluides, en partie grâce au fait que le collectif existait déjà de notre côté. Nous avons été rigoureux dans les timings et les jalons dont l’équipe consultante est tributaire. Le distanciel nous impose une certaine rigueur dans le respect des horaires et nous incite à aller directement à l’essentiel. L’équipe SNCF CONSULTING nous a notamment proposé des ateliers sur Beekast afin d’élaborer une cartographie des risques et de prioriser nos actions. Ces animations nous ont permis de faire du participatif tout en étant à distance. Finalement, la distance n’est pas vraiment un sujet. Nous avons gagné en efficacité et en temps ce que nous avons perdu en convivialité et en interactions informelles.

Mais je dois quand même souligner que nous sommes très heureux de nous retrouver enfin « pour de vrai » !

31 juillet 2020

4 animations pour dynamiser vos réunions malgré la distance

L’animation de réunion est un élément clé de notre quotidien de consultant. Mais comment créer une interaction positive et efficace ? Malgré la distance, nous continuons de proposer à nos clients des formats qui facilitent les échanges et la génération d’idées. Nous adaptons et perfectionnons nos méthodes mais les objectifs restent les mêmes.

Lors d’ateliers de travail avec nos clients, il est important d’amener les participants à se poser les bonnes questions, à réfléchir autrement. Exit les formats unilatéraux portés par un orateur, l’idée pour être constructif est de dynamiser les séances en cassant la routine. De l’attractivité de l’animation proposée découleront l’engagement et la proactivité des participants. En moyenne, nous travaillons avec des groupes d’une dizaine de personnes ce qui permet à chacun de s’exprimer. Nous utilisons Beekast et Klaxoon que nous intégrons dans nos réunions Microsoft Teams.  Voici donc quatre animations que nous vous proposons de découvrir…

LE NUAGE DE MOT

Quelque peu délaissé ces dernières années, le nuage de mots fait son grand retour grâce à Klaxoon et Beekast. 

Sans aucun doute l’animation la plus simple, vous pouvez l’utiliser : 

  • En Icebreaker pour lancer la réunion de manière ludique et interactive. Et vous qu’auriez-vous répondu à « Covid 19 rime avec … » ?
  • En fin de réunion pour synthétiser ce que les participants ont retenu.

LE MUR DE SELFIE 

Cette animation proposée uniquement par Beekast entre dans la catégorie des icebreakers. Chaque participant est invité à se prendre en selfie afin de réaliser une mosaïque de photos. Au-delà de rendre votre session plus humaine, le mur de selfie permet aux participants de mettre un visage derrière un nom, de mieux se connaître si ce n’est pas le cas. Placé en fin d’intervention, il permettra de garder un souvenir de votre  « séminaire à distance ». 

LE QUIZZ / CHALLENGE

Si vous souhaitez recueillir l’avis de chacun, mesurer l’engagement, ancrer des connaissances clés et en apprécier l’appropriation, cette animation sera votre meilleure alliée ! Cette animation peut être utilisée tout au long de votre réunion pour casser un rythme trop linéaire, pour renforcer l’attention des participants mais surtout pour rendre les ateliers de travail plus dynamiques, ludiques et interactifs.

LE BRAINSTORM 

Place à la créativité avec cet outil proposé par Klaxoon. Ce tableau blanc infini permet de partager photos, textes, formes en tout genre, de les rassembler puis de les structurer en un clin d’œil. Véritable aide à la génération d’idées, il est également utile lors de la mise en place d’un management visuel. Cette animation génère un maximum d’idées en un temps relativement court. Elle peut être réalisée en une seule fois ou en séquentiel en poursuivant les réflexions d’un atelier à l’autre. 

Déjà habitués à l’utilisation de ces outils, la période de travail à domicile aura permis de nous perfectionner. Ces animations « digitalisées » sont efficaces aussi bien en distanciel qu’en présentiel. Elles sont complémentaires à d’autres méthodes et nous choisissons les plus adaptées en fonction des objectifs identifiés.

13 juillet 2020

1 an chez SNCF CONSULTING

Notre collaboratrice Shengxuan a fêté le mois dernier ses un an chez SNCF CONSULTING. Après avoir effectué sa licence à l’université de Wuhan (Chine), elle intègre Arts et Métiers Paris Tech et passe consécutivement son diplôme d’ingénieur et un Master Recherche « Science de la Décision et Management des risques ». Après avoir fait ses armes chez BASSETTI et AREVA, Shengxuan nous rejoint en octobre 2018. Cet anniversaire est l’occasion de faire le point avec elle sur son expérience avec nous…

Shengxuan Dong

Un an après ton arrivée, comment te sens-tu chez SNCF CONSULTING ?

Si je résume en un seul mot l’expérience vécue en 1 an, je dirais « développement ».
En ouvrant cette nouvelle page du conseil chez SNCF CONSULTING, je me sens énormément impliquée dans la mission qui me permet, avec l’aide d’un encadrement de grande qualité et l’accompagnement de ma marraine, de progresser chaque jour de manière significative. En ce sens, SNCF CONSULTING, pour moi, est un véritable accélérateur de développement professionnel et personnel. J’apprécie également la possibilité que l’on a de s’inscrire à des formations (sur des thématiques enrichissantes pour notre métier), d’autant plus qu’elles sont menées par des consultants du cabinet.

Quelle est la partie de ton travail que tu préfères ?

La mission sur laquelle je travaille est un programme de transformation inter-métiers, qui nécessite de mettre en place une collaboration entre les différents acteurs avec des périmètres d’intervention différents. Ce que je trouve valorisant est d’avoir l’opportunité de « mettre en musique » les échanges avec ces différents métiers du Groupe SNCF pour aboutir à des solutions pragmatiques au plus proche des attentes des clients.
Une grande autonomie m’est accordée durant la mission avec une supervision des managers qui me rend responsable du contenu produit en respectant le niveau d’exigence que les clients attendent.

Un joli souvenir, une anecdote avec nous ?

Pleins de bons souvenirs !
Je garde un très bon souvenir de la soirée du séminaire de cette année, qui coïncidait avec mon anniversaire. Les consultants présents m’ont souhaité « un joyeux anniversaire » en chanson. Un moment de convivialité très sympa !

13 juillet 2020

Les soft skills, compétences clés au cœur de notre parcours de formation

Aujourd’hui, nous vous proposons de faire connaissance avec Mirana, notre Madame soft skills. Manager chez SNCF CONSULTING, c’est elle qui dispense la majeure partie des formations sur ce thème. Désormais autant appréciées par les recruteurs que les hards skills, les softs skills sont des compétences clés. Et chez SNCF CONSULTING, nous nous en sommes vite rendus compte… Rencontre.

•    Pourquoi animer des formations sur les soft skills ?
Chez SNCF CONSULTING, cela fait 5 ans que nous proposons à tous nos collaborateurs des sessions de formation aux soft skills.
Pourquoi ? Pour être plus à l’aise et efficace dans nos interactions professionnelles ! En effet, nous avons tous tendance à privilégier les hard skills. Pour autant, de nombreuses difficultés proviennent des situations relationnelles elles-mêmes. Il faut donc savoir détecter ces situations relationnelles à risque pour pouvoir les déminer en adaptant notre comportement. C’est pour cela que nous avons mis en place ces formations, qui nous permettent de sortir de situations professionnelles délicates.

Mirana Lefebvre

•    Peux-tu nous présenter ces formations ?
Le cycle de formation aux soft skills est composé de 5 modules à la carte : savoir détecter les situations à risque, le contrat pour sécuriser nos interactions, la communication non violente, animer sous tension et enfin l’attention à l’autre pour une communication efficace. Ces formations internes sont également l’occasion d’échanger entre consultants sur nos pratiques individuelles face à des situations vécues lors de nos missions. Une formation à la Process Com, animée par un intervenant extérieur, complète ce dispositif.

•    Tu es une adepte de la communication non violente, peux-tu nous en exposer les principes de base ?
Bien sûr, c’est mon outil préféré !
La communication non violente est une approche centrée sur la personne et la qualité de la relation avec une écoute active et bienveillante, envers l’autre et … soi-même ! Concrètement, dans une situation donnée, je prends le temps d’observer sans interpréter, puis d’identifier mon sentiment face à cette situation, ensuite de comprendre mon besoin et enfin de formuler une demande concrète pour combler ce besoin. Ça a l’air simple, mais cela demande de l’entraînement et même du cran !
Imaginons par exemple que, lors d’une interview, mon interlocuteur ne cesse de disgresser. Je pourrais lui dire : « Je constate depuis le début de notre entretien que vous me parlez d’un sujet qui n’est pas à l’ordre du jour. Je suis ennuyée car j’ai vraiment besoin de votre avis sur le dossier X à livrer ce soir. Seriez-vous d’accord pour qu’on traite en priorité celui-ci ? ».
Les soft skills ou l’art et la manière de fluidifier nos relations !

13 juillet 2020